Montréal-Cameroun, Yaoundé: Atelier d'engagement à CIVICUS

Date: 
Lundi, Septembre 12, 2011 - 11:30 - 13:30

Dans le cadre de l’Assemblé mondiale de CIVICUS, un rendez-vous international réunissant des représentants de la société civile, des gouvernements et des acteurs du secteur privé a eu lieu. Le but principal de ce rassemblement consistait à rechercher des solutions communes aux défis auxquels Alternatives et notre partenaire camerounais PROTEGE QV sont aujourd’hui confrontés. Intitulé Solutions et stratégies d’intégration pédagogique des nouvelles technologies en milieu communautaire, l’objectif premier de l’atelier mis en place dans le cadre de cet évènement était d'accroître l’influence de la société civile dans les actions entreprises afin d’améliorer l’accès et l’utilisation pédagogique des nouvelles technologies en milieu communautaire.

Alternatives et PROTEGE QV collaborent depuis maintenant 2007 sur des projets visant à réduire l’impact du fossé technologique entre les communautés urbaines de Montréal et entre  la communauté de Biyem-Assi à Yaoundé. Certaines communautés rurales de l’ouest du Cameroun sont également concernées. Pendant deux années consécutives, sept stagiaires d’Alternatives en coopération internationale issus du programme Québec sans frontières, ont formé des membres de communautés diverses à l’utilisation des TIC. La formation leur avait été elle-même délivrée par Communautique. Cet organisme communautaire montréalais a pour mission de soutenir la participation citoyenne en favorisant l'appropriation des TIC et en contribuant à leur développement. Après six mois de formation intensive à Montréal, les stagiaires se sont rendus au Cameroun pour former élèves et enseignants de l’école primaire de Biyem-Assi à Yaoundé en matière d’utilisation pédagogique des TIC. Au cours de sa 3ème année,  le projet à l’école primaire de Biyem-Assi fut arrêté due à un manque de financement.

L’idée de l’atelier d’engagement au CIVICUS était de réunir acteurs et intéressés afin d’identifier les obstacles et les solutions liés à la réduction des inégalités d'accès aux nouvelles technologies en milieu communautaire. L’atelier a confirmé que les défis reposent autant sur les difficultés d’accès aux outils technologiques que sur l’absence d’un processus d’intégration pédagogique de ces outils. Les suggestions proposées par les participants furent appréciées. Certains pensent qu’une plus grande concertation entre régions pourrait favoriser le partage de techniques et de stratégies et éventuellement contribuer au développement des  ressources et des méthodes de financement. Certains participants ont partagé leur projet en cours, ce qui démontre l’importance d’apporter des idées innovatrices et créatives liés à l’utilisation des TICs.

Ces nombreux efforts s’inscrivent dans la lutte qui va au-delà du fossé numérique. En d’autres termes, celle qui ne cessera pas tant que tout individu concerné profiter de la révolution numérique en cours et bénéficier de son apport en termes de progrès social, économique et culturel.

Afin de se faire une meilleure idée de la mission et de la vision de PROTEGE QV, ainsi que du projet d’intégration pédagogique des TICs avec Alternatives et Québec sans frontières, veuillez consacrer 10 minutes à l’entrevue accordé par la présidente de l’ONG camerounaise, Mme. Siyam Siwe. 

LIEN: ENTREVUE avec Mme. Siyam Siwe, PROTEGE QV (CAMEROUN)

 

Projet(s), campagne(s), stage(s) associés: