Ottawa : table ronde sur le processus de paix en Angola

Date: 
Vendredi, Novembre 26, 1999 - 08:00 - 18:00

Contexte

Depuis son indépendance du Portugal en 1975, l'Angola a été plongé dans une guerre civile dévastatrice opposant principalement deux anciens mouvements de libération : le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) et l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA). Le pays a également servi de champ de bataille pour les rivalités de la guerre froide et fut le théâtre d'interventions massives ou de soutien militaire clandestin de l'URSS et des États-Unis. Le protocole de Lusaka signé en novembre 1994, a institué un cessez le feu entre les deux parties. Une force de maintien de la paix a été déployée par les Nations Unies afin d'assurer le respect du cessez-le-feu, mais s’est retirée en 1999 après avoir été la cible de plusieurs attaques.

L’Angola a donc replongé dans la guerre civile en décembre 1998. L’ONU a estimé le nombre de réfugiés internes à près de 1,9 million, alors que jusqu'à 200 personnes mouraient chaque jour en raison de la reprise du conflit. La situation militaire et politique est devenue comparable à la période précédant l’accord de Lusaka. C’est dans ce contexte qu’une table ronde a eu lieu à Ottawa pour discuter du conflit angolais et examiner les différentes possibilités qui s’offrent à la politique étrangère canadienne pour s’impliquer dans le processus de paix.

Objectifs :

  • développer une meilleure compréhension des questions touchant la situation en Angola, notamment la situation humanitaire et politique, la société civile et le mouvement pour la paix en Angola, le rôle de la communauté internationale et le rôle possible de la politique étrangère canadienne;
  • examiner les prises de position et les actions canadiennes dans le cadre de sa participation au Conseil sécurité de l'ONU et au Comité des Nations Unies pour la promotion de la paix en Angola.
  • mettre en évidence la position des ONGs canadiennes sur ces questions;
  • construire un « pont de collaboration » entre le Canada et la société canadienne civile pour concevoir des stratégies et des politiques futures;
  • identifier les ressources canadiennes de consolidation de la paix qui pourraient appuyer les initiatives de consolidation de la paix en Angola.

Réalisations

Les discussions ont porté sur la situation actuelle en Angola, les perspectives de consolidation de la paix et des questions stratégiques. Parmi les participants à la table ronde prenaient place certains décideurs de la politique étrangère canadienne, des représentants d'ONGs canadiennes, des représentants de la société civile angolaise et plusieurs experts.

Le séminaire a permis une meilleure coordination des ONGs canadiennes par la création du Angola Peace Action Network, dont le mandat consiste à faire pression sur la communauté internationale pour qu’elle entreprenne un règlement négocié du conflit et soutienne la société civile angolaise. Il a également établi des stratégies communes entre le gouvernement canadien et les ONGs sur la question de la promotion de la paix en Angola. En outre, il a été l'occasion d'examiner différentes possibilités pour la politique étrangère du Canada à l'égard du conflit en Angola.