Québec (ville de), Lecture publique « Justice et droits humains au Guatemala »

Date: 
Samedi, Novembre 11, 2000 - 20:00 - 21:00

Contexte :

En 1982, le général Efraín Ríos Montt fait un coup d'État et met en place un régime répressif afin de réprimer la guérilla. Il n’hésite pas à utiliser la tactique de la terre brûlée, rasant 440 villages. Surtout, son régime est particulièrement injuste avec les Mayas qui sont massacrés ou jetés dans l’océan Pacifique du haut d’un hélicoptère. 200 000 autochtones ont perdus la vie et le Mexique accueille quelques 40 000 réfugiés. Le pays tombe en guerre civile. La dictature militaire du général Efraín Ríos Montt est alors renversée en 1983 par une autre dictature militaire, celle d’Óscar Humberto Mejía Victores. En 1985, un gouvernement démocratique est enfin élu, mais un nouveau coup d’État est tenté par Jorge Serrano, qui échoue et prend la fuite. Le général Efraín Ríos Montt revient au Guatemala et cherchera à de multiples reprises à devenir candidat aux élections présidentielles. En 2003, la Cour suprême du Guatemala l’y autorise, car l’interdiction faite aux auteurs de coups d'état de se présenter comme candidat en vertu de la Constitution de 1985 ne peut s'appliquer rétroactivement. Il est néanmoins battu.

Rigoberta Menchu est à la base de mouvement pour faire juger le général Efraín Ríos Montt pour génocide, terrorisme et torture.

Invité :

Conférence de Rigoberta Menchu, prix Nobel de la Paix et symbole de la résistance des paysans et des autochtones d’Amérique Laine. Elle abordera la question de la lutte contre l’impunité des ex-dictatures.

Lieu: Théâtre de la cité universitaire de l’Université Laval