Séminaire à l’ UQAM: « Le Brésil, une alternative populaire en marche »

Date: 
Mardi, Mai 28, 1996 - 09:00 - 16:00

Contexte :

Dans le cadre de l'intégration continentale consolidée avec le Mercosul et l'Alena, la société civile brésilienne continue de travailler pour combattre les problèmes que connait la population. Le mouvement syndical se trouve très actif dans tout ce qui touche entre autres la lutte pour la démocratie, l'autonomie syndicale, la réforme agraire et la protection de l'environnement.

L'événement :

Cette rencontre organisée par Alternatives et la CSN a réunis de nombreux représentants brésiliens dont Luis Inacio Lula da Silva, alors représentant de l’Union Central des Travailleurs (CUT), Pedro B. Bocayuva Cunha de l’Ong FASE et José Pereira de Oliveira du groupe Afroreggae. Elle a permis de faire le point sur la situation au Brésil et d’échanger sur de possibles pistes de collaboration entre les organisations populaires québécoises et brésiliennes.

Plusieurs sujets ont été abordés au cours de trois ateliers :

  • Le Mercosul et l’Aléna : les conséquences politiques et sociales d'après les expériences brésilienne et québécoise
  • Les mouvements de femmes au Brésil et au Québec et les liens avec les organisations syndicales.
  • Le mouvement populaire et syndical : quelles sont les perspectives pour le mouvement populaire et syndical au Brésil ? D'après les alliances populaires et l’expérience du Québec.

 

Avec la collaboration de la CSN et du Département des sciences juridiques de l'UQAM