Regroupement de solidarité avec les Autochtones (Canada)

Né à l’occasion de la crise d’Oka en 1990, le Regroupement de solidarité avec les Autochtones a joué un rôle central pour, d'une part, témoigner de l'existence d'une frange sympathique aux Autochtones dans la société québécoise et, d'autre part, faciliter le dialogue entre la société civile québécoise et les mouvements de défense des droits chez les Autochtones.

De fil en aiguille, le Regroupement de solidarité avec les Autochtones est né et a poursuivi ses activités en comptant sur l'implication et la mobilisation d'un bon nombre de personnes.

C'est dans l'action plutôt que dans les déclarations de principes que s'est démarqué le Regroupement : manifestations, rencontres et échanges avec diverses communautés autochtones, assemblées publiques sur les grands enjeux concernant les peuples autochtones. Le Regroupement a publié au-delà de 80 bulletins d'information qui ont été distribués largement en anglais et en français.

Parmi les luttes qu’il a appuyées, mentionnons celles :

  • des Mohawks au cours et suite à la crise d'Oka;
  • des Innus du Labrador contre les vols à basse altitude;
  • des Innus de Maliotenam contre le projet hydro-électrique de Ste-Marguerite;
  • des Cris contre le projet hydro-électrique de Grande-Baleine;
  • des Algonquins du Lac Barrière contre les coupes à blanc;
  • des Cris du Lac Lubicon pour la reconnaissance de leurs droits territoriaux.

Au coeur des orientations du Regroupement se retrouvent la reconnaissance des droits territoriaux et nationaux des peuples autochtones et la nécessité de négociations d'égal à égal avec ces nations.