Angola : Projet d’urgence en matière d’assainissement de l’eau

En collaboration avec Development Workshop

Contexte:

Entre 1994 et 1996, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a mis en place un projet d'assainissement de l’eau dans la région du Planalto de l'Angola (plateau central), en particulier dans les provinces de Huambo et Bie. Il s'agissait d'un projet bien équipé qui emploie environ 90 membres du personnel. Le programme a construit 80 points d'eau et comporte une capacité technique importante pour la protection au printemps et la construction des puits peu profonds. En avril 1998, Alternatives et Development Workshop a repris ce projet avec un mandat spécifique pour que l'intervention d'urgence devienne plus durable, en travaillant avec des partenaires locaux. Le programme actuel fonctionne avec un personnel de 41 membres (40 nationaux et un ingénieur expatrié). L'intervention 1997-1998 s’est conclue dans des conditions d'espace relatif. Par la fin de la seconde année d’opération, soit mars 1999, l'Angola avait été plongé à nouveau dans la guerre et Humanbo spécifiquement était en état de siège.

Objectifs:

  • Soutenir les communautés locales dans la province de Huambo pour la réhabilitation des infrastructures sociales détruites durant la guerre civile angolaise;
  • Sécuriser une source d'eau sûre et durable pour les 35 000 personnes;
  • 50 nouveaux points d'eau construits ou réhabilités à la norme raisonnable;
  • Gestion et entretien des systèmes basés dans la communauté pour les 50 sites;
  • L'eau à chaque site doit être libre de coliformes fécaux;
  • Programmes de réadaptation de 10 organisations actives localement soutenues par le renforcement de leurs interventions dans le domaine de l'eau et de l'assainissement;
  • Système de contrôle sur les aspects techniques et sociaux des activités des projets mis en place;
  • Partenariat avec le gouvernement.

Résultats:

  • Construction et réhabilitation de puit:
    • Démarrer et terminer la construction de 33 nouveaux puits;
    • Commencer et terminer la réhabilitation de 20 puits.
  • Gestion et entretien des systèmes dans la communauté
    • Formation de 50 comités de l'eau;
    • 12 Sessions de formation sur la prévention de la diarrhée et du paludisme pour tous les comités de l'eau nouvellement formée;
    • 21000 visites de support et de supervision à des points d'eau communautaires;
    • 80 séances d'éducation sanitaire environnementale/santé des bénéficiaires;
    • Session d’éducation sur la santé/salubrité pour 15 000.
  • Surveillance de la composante technique
    • Utilisation de sable tamisé;
    • Re-concassage de gravier à la taille requise;
    • Utilisation du bon processus de durcissement;
    • Diminution de la teneur en eau du mélange de béton;
    • Creusage par équipes de deux hommes;
    • Ralentissement de taux de l'assèchement de puits;
    • Diminution de la quantité de ré-barres utilisés dans la production anneau en béton;
    • Production et utilisation d'un l'anneau poreux dans les puits;
    • Introduction de la façon appropriée de transporter anneaux en béton;
    • Introduction de la production appropriée et centralisée des couvertures;
    • Introduction d'un nouveau design, meilleur et standardisé de supports de pompe et de couvercles de puits;
    • Début d’un centre de maintenance manuel de la pompe;
    • Construction de joints sanitaires où il y en n’avait pas.
Année: 
1999 - 2000
Emplacements: 
Angola