Angola : Recommencer à Tumbulo

En collaboration avec ADRA

Contexte :

En novembre 1997, les troupes de União Nacional para a Independência Total de Angola (l’UNITA), groupe militaro-politique qui jusqu’alors occupaient encore plusieurs zones de la province de Malange, ont finalement accepté de se démobiliser et de s’intégrer au sein d’une nouvelle structure de gouvernement. Ce nouveau retournement a permis enfin à des centaines de familles d’entreprendre de retourner chez elles alors qu’elles furent virtuellement retenues prisonnières derrière la ligne de front depuis 1992. Ces familles souhaitaient se réinstaller dans la ceinture de sécurité qui entoure la municipalité de Cubal.

Le projet visait à supporter 2000 familles se trouvant dans une situation extrêmement difficile dans la commune de Tumbulo, car dans les zones encore sous le contrôle de l’UNITA, aucun support ne leur a été fourni pendant plusieurs années. Durant cette période, ces familles n’ont eu accès qu’à peu d’outils et de semences et les cas de maladies et de décès conséquemment à ces conditions sont nombreux. Présentement, ces populations sont extrêmement vulnérables et, bien que l’aide à apporter sera strictement à caractère d’urgence , il faut orienter l’intervention prévue dans le sens d’un réhabilitation réelle et créer les conditions de stabilité et d’autosuffisance nécessaires à leur développement.

Objectifs :

  • Améliorer le niveau de vie des communautés, dans la perspective de leur autonomie
  • Stabiliser environ 2000 familles récemment revenues à leur village d’origine.

Résultats :

Certains problèmes importants sont venus altérer les résultats prévus au programme dont : la situation politico-militaire difficile et le nombre de réfugiés plus élevé qu’initialement prévu dans la région de Cubal (au total 22 500 familles dont 3081 dans la seule zone du projet).

  • Réorganiser la production agro-pécunière dans la commune de Tumbulo
    • Acquisition, transport et distribution de 13 000 outils agricoles (pioches traditionnelles et européennes, pics, pelle);
    • Acquisition, transport et distribution de 28 000 kg de semences (céréales, arachides, légumes);
    • Réhabilitation de zone cultivable;
    • Ré-ouverture de 1727 mètres de sentiers;
    • Dynamisation du travail de 20 associations de paysans;
    • Construction d’une pépinière mobile pour faciliter la distribution des plants;
    • Enquête sur les possessions de terres des réfugiés;
    • Distribution d’un quart d’hectare de terre cultivable à chaque famille;
    • Distribution des produits de premières nécessités (vêtements, souliers, mille, huile, sel, fève).
  • Construire et/ou réhabiliter les infrastructures sociales et économiques des populaations récemment réinstallées
    • Réhabilitation et équipement d’une école de premier niveau;
    • Forage de 2 puits;
    • Réhabilitation d’un chemin (19km) menant à région bénéficiaire, et deux autres menant à la rivière Cubal et à la piste d’atterrissage;
    • Construction d’un acqueduc reliant Cubal à Jerequete.
  • Contribuer à la réorganisation communautaire des bénéficiaires
    • Identification et classification des organisations communautaires et des groupes d’églises existent;
    • Appui institutionnel à 6 de ces organisations (une association campagnarde, un groupe pour la formation des adultes, un groupe d’alphabétisation, un groupe de promotion de la santé et 2 groupes communautaires traditionnaux);
    • Création de l’Association récréative de Tumbulo (appui à l’équipe à l’équipe de soccer municipale);
    • Réalisation de 10 ateliers et de deux séminaires dans la cadre d’une large campagne de promotion de la santé communautaire (santé maternelle, infantile);
    • Réalisation de 36 ateliers sur l’éducation civique;
    • Réalisation de 15 rencontres avec les leaders traditionnels.
Année: 
1998 - 1999
Emplacements: 
Tumbulo Cubal, BGU
Angola