Haïti : projet d’agriculture durable

Contexte :

À Haïti, plus de 50% de la population vit sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de un dollar par jour, et près de la moitié fait face à des problèmes liés à la malnutrition. Pour ce qui est de l’agriculture, les petits producteurs locaux ont de la difficulté à résister à la compétition avec les grandes industries. Pourtant, la plantation intensive occasionne en ce moment l’érosion des sols, en même temps que le couvert forestier est tombé à 2% de la superficie du pays. La pauvreté issue de l’absence et de la précarité des emplois dans les campagnes mène dans beaucoup de cas à l’émigration vers la République Dominicaine.

Objectifs :

L’objectif ultime de ce projet était bien sûr d’assurer la sécurité alimentaire sur le territoire, mais également, et plus spécifiquement à ce projet, on souhaitait augmenter le rendement agricole et les revenus des petits producteurs des régions du Cap-Rouge et de Petite Rivière de l’Artibonite. Plus spécifiquement, on cherchait à :

  • accroître la production d’œufs, de tubercules, de farines mélangées et l’élevage de cabris et de poulets;
  • renforcer la commercialisation des farines mélangées;
  • améliorer les capacités techniques des organisations paysannes en matière d’agriculture biologique;
  • sensibiliser les jeunes à l’importance du développement d’une agriculture durable et locale.

Réalisations :

En collaboration, PAPDA et Alternatives ont mis en forme un programme visant d’une part à améliorer le rendement de la culture et de l’élevage locaux, et d’autre part à sensibiliser les générations futures aux avantages et bienfaits du développement agricole durable. On a pris en main de(d’) :

  • implanter quatre fermes modèles dans les deux régions ciblées pour offrir un programme de formation en agriculture biologique aux paysans. Le programme était animé également par des paysans et traitait de sujets tels que les techniques de compostage, de lutte biologique contre les pestes, de fertilisation biologique et de stockage;
  • organiser un programme d’échange entre les producteurs haïtiens et des spécialistes agricoles de l’ANAP (Cuba) et d’Alternatives;
  • mettre en place des ateliers de transformation agroalimentaire pour la production de farines mélangées;
  • faire un travail d’incitation auprès des cantines scolaires dans le but d’arriver à des ententes d’approvisionnement entre celles-ci et les organisations paysannes de leur région;
  • organiser des tournées de théâtre populaire animées par des jeunes afin de les sensibiliser au développement durable.

 

*Il s’agissait pour Alternatives de sa deuxième expérience avec le programme des fermes modèles, la première ayant connu un succès en Indonésie quelques années auparavant.

**Pour plus d’information à ce sujet, voir les projets d’énergie alternative et d’agriculture urbaine à Haïti.

 

Année: 
2006 - 2007
Emplacements: 
Cap-Rouge et Petite Rivièrede l'Artibonite
Haïti