Palestine : Forum Mondial pour l’Education

Le Forum mondial pour éducation s'est tenu du 28 au 31 octobre en Palestine, contribuant ainsi au Forum social mondial. Celui-ci permis de faire le point sur les enjeux sociaux et de l’éducation ainsi que sur les défis que doivent affronter ceux qui se battent pour la paix et la justice sociale à travers le monde, et plus spécifiquement en Palestine. Le Forum offrira une plateforme d'échange d’expériences, de discussions théoriques, des débats d’idées concernant la place de l’éducation dans la société, ses impacts sociaux, politiques et environnementaux tant au niveau local, régional et international. Le but fut d’aider à construire un nouveau monde, en remettant en question la domination du système d’éducation actuel et des institutions présentes, qui sont dirigées par une économie néolibérale, une compétition excessive, les lois du marché, la globalisation, la consommation et la domination de l’Homme sur la nature. De plus, le Forum s'est prononcé contre l’occupation israélienne envers les Palestiniens en général, principalement au niveau de l’éducation.

Depuis la création de l'État d'Israël en 1948, le peuple palestinien a été systématiquement privé de ses droits fondamentaux et de son autonomie dans tous les gestes de la vie quotidienne, due aux restrictions de mobilité à cause du mur et des barrages militaires, auquel s'ajoute l'impossibilité d'avoir accès à des services les plus élémentaires. Le droit à l'éducation est constamment violé: les écoles sont fermées, utilisées comme une base militaire, les enseignants et les enfants sont harcelés et arrêtés, les permis de voyage sont refusés, les programmes scolaires sont interrompus. En raison de tous ces éléments, le taux de fréquentation des enseignants est plus faible, ce qui peut conduire à l'inachèvement  du programme scolaire. Le Directeur Général du «Teacher of Creative Centre in Palestine», Refaat Sabbah, explique que les organisateurs du Forum «essaient du mieux qu’ils peuvent d’amener des gens de l’extérieur en Palestine et d’intégrer les Palestiniens aux activités prévues, en espérant que ceux-ci trouvent des réponses à comment gérer les problèmes qu’ils rencontrent en éducation.»


Pourquoi l'éducation?

Promouvoir le droit à l'éducation

L'un des principes fondamentaux du Forum mondial de l'éducation en Palestine est la promotion du droit à l'éducation, un droit qui est reconnu depuis la Déclaration universelle des droits de l'Homme en 1948 et a depuis été reprise dans diverses conventions internationales, constitutions nationales et plans de développement. Le droit à l'éducation est plus fondamental que jamais pour la construction de l'égalité et de sociétés plus justes.
Promouvoir ce droit est essentiel: plus de 75 millions d'enfants n'ont pas accès à l'école primaire, les résultats d'apprentissage sont assez bas dans de nombreux pays et quelque 776 millions d'adultes n'ont pas accès à l'éducation de base. Le FME est proposé dans l'esprit engagé de la Déclaration mondiale sur l'éducation pour tous (1990, Conférence mondiale sur l'éducation pour tous, Jomtien, Thaïlande), qui vise à promouvoir les avantages de l'éducation pour "chaque citoyen dans chaque société». Dans le cadre d'action de Dakar (2000, réunis à Dakar, Sénégal) une large coalition de gouvernements nationaux, de groupes issus de la société civile et d'agences de développement telles que l'UNESCO et la Banque mondiale ont exprimé leur engagement à atteindre six objectifs spécifiques d'éducation;

  1. Développer l'éducation et la protection de la petite enfance.
  2. S'assurer que tous les enfants, en particulier les filles, suivent un enseignement obligatoire et gratuit, de bonne qualité.
  3. Assurer un accès égal à l'apprentissage et à la formation à la vie professionnelle pour les jeunes et les adultes.
  4. Atteindre 50% d'amélioration du taux d'alphabétisation des adultes.
  5. Atteindre la parité dans les cycles primaires et secondaires.
  6. Améliorer la qualité de l'éducation, en particulier en matière d'alphabétisation, de calcul et d'insertion professionnelle.

L'éducation comme outil de libération
        “L'éducation est un processus constant pour la libération des êtres humains.” (Paolo Freire)

Cette citation de l'éducateur brésilien Paolo Freire saisit l'essence même de l'éducation comme un élément essentiel pour la construction de valeurs basées sur la solidarité, la justice, l'égalité et le déploiement complet et la pratique de la citoyenneté. Une bonne formation apporte les connaissances, les compétences, la motivation, la compréhension et le respect des autres qui sont cruciaux pour la résolution constructive des conflits et la création d'un monde plus pacifique et égalitaire. Elle aiguise la conscience de l'existence de partialité, et de relations non pacifiques ou égales entre les individus, groupes et communautés, ainsi que les personnes fournissant les outils de la pensée critique et indépendante. La prise de conscience de sa propre situation et leur rôle dans la société est une condition préalable pour le développement humain et démocratique.

L’éducation au 21e siècle

De nouvelles formes de concepts d'éducation et de savoir sont essentielles si nous voulons jeter les bases d'un développement humain et de coexistence pacifique. Les enfants et les jeunes doivent être préparés et habilités à relever les défis du 21e siècle, comme la mondialisation, la pauvreté, le changement climatique, l'inégalité entre les sexes, le racisme, les nouveaux médias, etc. La qualité et la pertinence des études sont des garanties de vie, offrant une protection, un soutien psychologique, et une base pour le développement social et économique ainsi que la consolidation de la paix. Surtout en crise et dans les zones de conflit, les enfants et les jeunes sont plus enclins à des comportements violents et à la détresse psychologique. Les écoles peuvent jeter les bases de la paix, de la tolérance, de la résolution des conflits et des droits de l'homme. En outre, l'éducation peut aider à prévenir, atténuer et à répondre aux crises futures.
Par conséquent le contenu de ce qui est appris, les méthodologies d'enseignement et d'évaluation des acquis d'apprentissages devraient être plus adéquats. S'inscrire à un programme est de peu d'utilité, et peut avoir de graves conséquences à long terme si le programme manque de substance, de pertinence et d’enseignement de qualité. Les gouvernements, les communautés et les partenaires comme les ONG et agences des Nations Unies devraient développer l'enseignement et l'apprentissage de nouvelles compétences et de valeurs, telles que l'importance de l'éducation inclusive et la participation a des processus sociaux et politiques.

Objectifs du FME

  • Fournir un lieu de rencontre orienté vers la diversité des intervenants et des thèmes abordés, où l’espoir et la lutte convergent vers une société et un monde plus juste, démocratique et solidaire
  • Créer une nouvelle éducation de qualité qui détient les outils nécessaires pour la création d’une plus grande justice sociale et équité entre les peuples.
  • Explorer comment les individus et organisations impliquées dans le FME peuvent devenir des agents de changement en contribuant à l’amélioration qualitative de l’enseignement, des politiques éducationnelles, des écoles et des dynamiques communautaires.
  • Construire de nouvelles alliances et une série d'actions efficaces entre les mouvements sociaux régionaux, internationaux et les organisations éducatives.
  • Lancer des campagnes à travers le monde telles que des campagnes contre la commercialisation et la privatisation de l'éducation, la pauvreté, le sida, l'utilisation politique de l'éducation, ainsi que des campagnes sur les droits nationaux des Palestiniens, les droits des femmes, de nouvelles campagnes médiatiques qui dépeignent des alternatives non violentes; les droits de l'Homme dans l'éducation.
  • Promouvoir la solidarité internationale avec les Palestiniens dans leur lutte légitime pour la liberté, l'autodétermination et un État indépendant

Information concernant l’événement


L’événement s'est tenu pendant quatre jours, du 28 au 31 octobre, en simultanée à Ramallah, Haifa, Gaza, Jérusalem et Beyrouth (Liban). Le premier jour fut une cérémonie d’ouverture avec des allocutions de personnalités connues dans le milieu de l’éducation en Palestine et ailleurs, suivi d’un spectacle culturel.

Les activités suivantes ce sont tenus les jours suivants :

  • SÉMINAIRES sur les expériences et pratiques internationales dans les domaines liés à l'éducation formelle, informelle, l'enseignement supérieur et les liens de la société de l'éducation, guidés par les axes thématiques (voir ci-dessous). Ces séminaires seront organisés de manière centralisée.
  • ACTIVITÉS AUTO-ORGANISÉES montrant des expériences réelles et les réussites des pratiques et des méthodologies appliquées. Ces activités sont gérées par des organisations palestiniennes et internationales.
  •  ACTIVITÉS ÉLARGIES organisées par des gens de partout dans le monde ayant un intérêt pour l'éducation. Ces «activités élargies» seront reliées avec les activités du FME en Palestine grâce à des vidéoconférences.
  • CAMPAGNES lancées dans le cadre du forum d'éducation, y compris la campagne contre: la commercialisation et la privatisation de l'éducation, la pauvreté, l'utilisation politique de l'éducation, ainsi que des campagnes pour les droits nationaux palestiniens, les droits des femmes, de nouvelles campagnes dans les médias qui dépeignent des alternatives non-violente, les droits de l'Homme en l'éducation.
  • ACTIVITÉS CULTURELLES organisées tous les jours du Forum, y compris des concerts de musique, des galeries de photos, présentations de films, des films, des documentaires, des spectacles de danse, théâtre, patrimoine culturel (Debka, vêtements, nourriture), etc. Il y aura des ateliers créatifs pour les enfants et les jeunes.
  • MARCHE DE SOLIDARITÉ (au début ou à la fin du Forum)


Axes thématiques

  • L’éducation, les arts, la culture et l’identité
  • Éducation, religion et laïcité
  • Éducation populaire et conventionnelle
  • Éducation et décolonisation de la puissance et de l’esprit
  • Environnement, écologie et nature
  • Éducation and le néolibéralisme
  • Paix, justice et égalité
  • Éducation pour la libération, l’émancipation et le changement social
Année: 
2010
Contact Person & Details: 
Feroz Mehdi ; 514 982 6606 #2247
Emplacements: 
Territoire palestinien
Liban