Russie: Projet de formation des éducateurs au travail

En collaboration avec The Institute of Perspectives and Problems of the Country (IP)

Contexte :

Un héritage majeur de l'effondrement du système soviétique était la fragilité de la société civile à qui manquait l'expérience d'un organisme indépendant. Il s'ensuit que la transition réussie vers la démocratie en Russie dépend en premier lieu du renforcement de la société civile. Un élément clé de la société civile dans les économies de marché modernes est le mouvement syndical.

Le projet visait à offrir une formation aux éducateurs des travailleurs, et à travers eux à l'ensemble des membres des syndicats, dont les compétences et les connaissances sont requises pour le fonctionnement efficace des syndicats démocratiques dans les nouveaux systèmes économiques. Outre les cours sur le fonctionnement démocratique des syndicats et la représentation effective des intérêts de ses membres, le School for Worker Democracy a offert des cours et des publications portant à la fois sur le lieu de travail et la communauté dans les domaines des droits de l'homme, l'équité entre les sexes et les droits des femmes, la santé et la sécurité, la protection de l'environnement, l'éducation civique, les politiques sociales, et notamment pour les travailleurs et le mouvement syndical.

Objectifs :

- Long terme

  • Renforcer le mouvement syndical russe en tant qu’acteur interne de la société civile en développement et la promotion d'un État fondé sur le droit;
  • Faciliter l'adaptation du mouvement syndical russe à l'économie de marché émergentes et à l'évolution des conditions économiques et politiques;
  • Promouvoir l'éducation syndicale progressive en général.

- Court terme

  • Le développement des compétences et des connaissances de l'éducateur au travail;
  • La formation d'éducateur au travail dans ces domaines et sur ​​les questions relatives au fonctionnement du mouvement syndical démocratique dans une économie de marché;
  • Fournir des syndicats avec un modèle de pédagogie de travail progressif et du matériel éducatif;
  • Promouvoir l'échange d'informations et d'expériences entre les syndicats canadiens et russes.

Réalisations :

- Sorties

  • 29 séminaires de trois à quatre jours ont eu lieu pour 814 militants syndicaux et des éducateurs (397 femmes, soit 48%), ainsi que 4 séminaires d’une demi-journée en présence de 56 personnes, pour un total de 2 554 personnes par jour de formation;
  • 2 séminaires de quatre jours ont été organisés pour 68 fonctionnaires du gouvernement (38 femmes et 30 hommes);
  • 6 ateliers autonomes quotidiens ont été organisés pour 58 gestionnaires du secteur privé (16 femmes et 42 hommes ont participé)
  • 9 séminaires de travail ont eu lieu à Moscou et 20 en dehors de Moscou; les séminaires pour le gouvernement et les entreprises ont eu lieu près de Moscou;
  • 2 visites d'étude du travail au Canada ont été organisés pour 15 éducateurs du travail clés en Russie (6 femmes et 9 hommes) en 1997 et 1999 respectivement, chacun une durée de 10 jours ouvrables;
  • Production et distribution de: kits de séminaire (29 de travail, 2 du gouvernement et 2 du secteur privé, au total 1500 exemplaires ont été imprimés); 38 livrets thématiques dont 18 sur des sujets nouveaux et 20 sont des réimpressions (37 000); 22 bi-mensuelles (19000 bulletins) et un manuel de formation (4000).

-Résultats

  • 814 participants ont assisté aux séminaires à ce jour, et 56 des séances d'une demi-journée à partir de 17 secteurs du commerce et 13 régions différentes de la Russie, parvenant à une meilleure compréhension de l'économie du marché du travail;
  • 126 responsables gouvernementaux et gestionnaires du secteur privé sont au courant et informés des rôles légitimes des syndicats dans l'économie de marché et de la société démocratique et le rôle du gouvernement dans le règlement des conflits du travail;
  • Un intérêt bien plus grand et une meilleure compréhension du travail, l'éducation et du syndicat parmi les militants et les dirigeants syndicaux en raison des séminaires, des suivis, du travail de tournée et des publications;

  • Les nouveaux liens établis entre l'éducateur du travail canadien et russe, les syndicats et les fédérations, à travers les visites de travail des syndicats au Canada et d'experts du travail canadien offrant une formation à des séminaires en Russie. Poursuite de l'appui des syndicats canadiens en 2001-2002, en particulier avec les 100 000$ en contribution aux écoles en Russie, en Ukraine et en Biélorussie à partir du Canadian Auto Workers’Social Justice Fund.

Année: 
1996 - 2001
Emplacements: 
Russie