Une délégation québécoise en route vers les sables bitumineux

À l’heure du réchauffement climatique, avec notamment le projet de l’inversion de la ligne 9, l’enjeu de l’arrivée du pétrole des sables bitumineux albertains au Québec est criant d’actualité.

Pour satisfaire les marchés internationaux, l’ambition, de l’industrie est d’acheminer des centaines de milliers de barils de pétrole par jour, lesquels mettront en danger des milliers de kilomètres de forêts, de terres agricoles, de lacs et rivières (incluant le fleuve St-Laurent), car les oléoducs sont tristement réputés pour leurs fuites.

Mais davantage, l’exploitation même des sables bitumineux est extrêmement polluante.  Après 30 années d’exploitation, ce sont plus de 140000 kilomètres carrés de forêt boréale et de tourbières qui ont été transformés en lacs toxiques et en égout industriel au dépend des communautés autochtones qui vivent dans la région.

Pour bien comprendre ces enjeux, Alternatives organisera en juillet 2013 une délégation québécoise qui se rendra jusqu’à Fort Mc Murray, à la rencontre des communautés autochtones affectées. La délégation sera composée de représentant-es de divers mouvements sociaux de Québec soucieux de mieux comprendre les enjeux et surtout de mieux les expliquer aux Québécois-es.

Prochaine rencontre d'information : le 4 avril 2013. Les intéressés peuvent aussi communiquer avec nous pour en savoir davantage

 

 

 

 

Année: 
2013
Emplacements: 
fort mc murray
Canada