Personne chargée de recherche et de communication pour les droits des femmes en RDC (en ligne)

Québec

English version : 

Lieu du stage : Au Québec, en fonction du handicap ou de certaines limitations de la personne stagiaire

Organisation d’accueil : Association Solidarité des femmes pour un développement intégral (SOFEDI)

La mission de la Sofedi est le « développement inclusif par l’appropriation locale des solutions durables tenant compte du contexte des besoins de la communauté ». Son principal objectif est de « contribuer à l’amélioration de la situation de la femme, de la fille et des autres personnes en situation particulièrement difficile par l’autopromotion ». Depuis près de quinze années, la Sofedi concentre ses interventions dans quatre domaines importants : a) la santé, b) les mines et les ressources extractives, c) la démobilisation, le désarmement et la réinsertion et d) la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Notre partenaire travaille également de près avec un important réseau d’organisations impliquées auprès de personnes vivant avec un handicap.

Titre du poste :

Personne chargée de recherche et de communication pour les droits des femmes

Mandat :

La personne stagiaire travaillera à distance au Québec avec notre partenaire de la RDC, Solidarité des femmes pour le développement intégral (SOFEDI) afin de renforcer les capacités techniques de cette organisation pour faire avancer les femmes et les filles du secteur de l’économie informelle vers leur autonomisation socio-économique et soutenir leur lutte contre la violence de genre dont ces femmes sont victimes. En plus de cela, un accent sera mis sur les questions liées à la prévention de la violence sexiste dans les écoles et au droit à l’éducation. Ce stage approfondira le travail de la SOFEDI afin de garantir le droit à l’éducation à travers le plaidoyer, la mobilisation, la création des connaissances et les communications.

L’objectif spécifique de cette initiative est de donner les moyens à l’organisation partenaire de mieux soutenir les groupes des femmes et les filles du secteur informel, il s’agit de travailleuses qui réalisent des activités de survie économique sans aucun cadre et/ou protection légal. La personne stagiaire réalisera des activités de formation en communication et en plaidoyer et élaborera un vaste programme de formation sur les politiques féministes et la lutte contre la violence de genre pour les femmes du secteur informel.

La personne stagiaire aura entre autres l’occasion de se concentrer sur les axes suivants :

  • Renforcement de la communication stratégique et soutien à un programme de formation sur la sécurité numérique pour les groupes de défense des droits des femmes et des jeunes et des organisations féminines en RDC.
  • Soutien à la communication stratégique de SOFEDI; renforcement de la stratégie de communication (internet et médias sociaux); création de contenu.
  • Travaux de recherche pour l’observatoire des violences envers les femmes du secteur informel dont l’objectif est de contribuer à l’étude et à la création de données, statistiques et analyses sur la violence contre les femmes en politique, qui aideront à analyser, inverser et rendre visible l’écart de pouvoir entre hommes et femmes dans ce domaine.

Rémunération :

Le stage est rémunéré selon un taux de 20$/heure et à raison de 35 heures par semaine.

Compétences requises :

La personne candidate doit avoir un fort intérêt pour le domaine du développement international, de l’éducation, de l’égalité entre les genres, mais également pour la communication notamment stratégique et les travaux de recherche. Iel doit parler français et avoir de bonnes capacités rédactionnelles.

Formations avant le début du stage

Avant de débuter le stage, les candidat.es sélectionné.es ont la chance de participer à une formation pré-départ professionnelle (en français) d’une durée de 4 semaines animée par des formateurs et formatrices reconnu.es dans leur milieu, lors de laquelle diverses thématiques seront abordées. Suivre le lien suivant pour obtenir tous les détails :

Programme détaillé des formations pré-départ

Une fois le stage complété, chaque stagiaire suivra un atelier de stratégie d’emploi offert par Alternatives à Montréal et soumettra son rapport final avec un plan de travail complet et les résultats obtenus. L’atelier durera 2 semaines.

Le PSIJ a également pour objectif d’aider les participant.es à s’insérer sur le marché du travail lorsqu’ils/elles/ielles sont de retour. Dans ce cadre, la participation au programme inclut des ateliers destinés à améliorer ses aptitudes en entrevues et renforcer ses outils de recherche d’emploi.

Durée du stage au Québec : 4 mois

Pour être admissible au Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ), la personne candidate doit :

  • Être citoyen.ne canadien.ne ou résident.e permanent.e;
  • Faire face à des obstacles à l’emploi en appartenant ou en s’identifiant à un groupe de personnes qui font face à une discrimination telles que les personnes vivant avec un handicap, les Autochtones, les jeunes racisé.es et les membres de la communauté 2ELGBTQI+.
  • Être âgé.e de 18 à 30 ans au moment de la sélection finale (c’est-à-dire au moment de la signature du contrat par la personne stagiaire et Alternatives) ;
  • N’avoir jamais participé au PSIJ (avec certaines exceptions : lire notre section FAQ).

Volet linguistique : bonnes connaissances du français écrit et parlé exigées.

Intéressé.e? Pour vous inscrire, veuillez accéder au formulaire ci-dessous en cliquant sur postuler.

Seules les personnes ayant fait parvenir leur CV et lettre de motivation (via le formulaire d’inscription) seront considérées dans le processus de sélection.

Pour plus d’information, écrivez nous à : psij@alternatives.ca

Saisis ta chance !